96% des citoyens de Saint-Roch-de-l'Achigan disent NON à l'aérodrome 

DITES AUSSI NON À L'AÉRODROME

Résultats du référendum du 11 août 2019 : Êtes-vous en accord avec l'implantation d'un aérodrome à Saint-Roch-de-l'Achigan? NON - 96,2 % OUI - 3,8 %

PLUS DE 25 000 AVIONS PAR AN À SAINT-ROCH-DE-L'ACHIGAN ?!

Le promoteur, le nouvel OBNL Aérodrome SRA vise une relocalisation de l’aéroport de Mascouche sur un terrain de 3 679 901 pieds carrés (plus de 100 arpents) présentement zonée agricole à Saint-Roch-de-l'Achigan. Le terrain en question fait face au Magasin JC Perreault.  

Cet aérodrome est prévu pour les vols de loisir, une activité purement récréative. Le promoteur compte donc détruire un terrain agricole pour un loisir qui n'apportera aucun intérêt économique pour la région et nuira à la qualité de vie des citoyens.

Nous avons été prévenu du projet le 20 juin 2019, et nous avons jusqu'au 3 août seulement pour nous objecter contre ce projet tout en ayant une quantité très limitée d'informations au sujet du projet.

Lors de sa présentation, le promoteur n'avait pas tenu bon nous informer qu'à terme, plus de 25 000 avions voleraient au dessus de nos têtes, principalement l'été, lorsque que le ciel est dégagé en plein jour ! 

Une forte mobilisation de la population est notre dernier recours. Il est inacceptable que ce projet se réalise sans le consentement des citoyens concernés. 

Ces deux vidéos résument très bien le problème :

Plus de 25 000 avions décolleront et atteriront chaque été à Saint-Roch-de-l'Achigan, soit un décollage toutes les 3 minutes pendant que vous êtes sur votre terrasse.

Souhaitez-vous vraiment que 200 avions, chaque jour, passent au dessus de vos têtes tous les étés, pour du simple loisir ? 

Quel est l'impact concret de cet aérodrome pour nous, citoyens de Saint-Roch-De-L'Achigan ?

Nuisance directe au tourisme (camping Horizon)

Des salaires plus bas que la moyenne

Un impact direct sur la santé des citoyens et des élevages d'animaux

Aucune étude de marché effectuée

Selon la loi, une consultation publique est obligatoire pour la construction d'un aérodrome.  

Voici en quoi consiste une consultation publique aux yeux de la loi fédérale sur les aérodromes : au moins 75 jours avant la date prévue pour le début des travaux d’aérodrome, le promoteur doit :  

1) Donner un avis aux parties intéressées 2) Installer une pancarte, bien en vue du public, au lieu prévu pour les travaux.  

Nous vous laissons juger par vous même l'accessibilité de cette consultation publique!

Saviez-vous que la gestion des plaintes ou des préoccupations des citoyens sera gérée par le promoteur lui-même ? Celui-ci est mandaté par Transports Canada pour effectuer un résumé des avis reçus.

Voici ce que le président et porte-parole de l'Aérodrome SRA, Yvan Albert, pense des citoyens se plaignant du bruit des aérodromes :

"Quand tu prétends être incommodé au point de ne plus dormir, être stressé et marabou ou que ta pression artérielle devient problématique, Christ ton camp." -Yvan Albert, propos publics sur Facebook, Avril 2018

Que pouvons-nous faire ?

Plusieurs manifestations et regroupements seront organisés. En laissant vos coordonnées ci-dessous, nous pourrons vous prévenir par courriel de ces évènements ainsi que des avancées dans notre cause.  

Ensemble nous sommes plus forts, inscrivez-vous pour dire NON à l'aéroport à Saint-Roch-de-L'Achigan